NOUS APPELER
ENVOYER UN EMAIL
HORAIRES D'OUVERTURE

Lundi - Samedi : 10h - 19h

PROFESSIONNELS AGRÉÉS
ADRESSE - HEXAGONE MOBILE
  • Flickr Icône sociale
  • foursquare
  • Google Adresses Icône sociale
  • Icône social Instagram
  • LinkedIn Social Icône
  • Pinterest social Icône
  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • YouTube Social  Icon

HEXAGONE Mobile, 46 Rue Mignet, 13100 Aix-en-Provence, France

Tel : 09 83 20 10 62

LeCUB © 2019 Hexagone mobile - Tous droits réservés

Rechercher

Utiliser plus prudemment son téléphone pour sa santé


Si vous êtes un rat et utilisez le réseau internet de votre mobile plus de neuf heures par jour, vous devriez sérieusement vous inquiéter de la dernière annonce du Programme National de Toxicologie (NTP). Qu'en est-il si vous êtes humain ?


Le NTP donne les résultats obtenus après plus de dix ans de recherches : il y est clair que les tumeurs sur les rats sont liés à une exposition importante et prolongée aux RFR (rayonnement des radiofréquences) émis par les téléphones mobiles. Ces tumeurs étaient en fait des neurinomes, des gliomes malignes. L'étude a donné des preuves reliant la haute exposition aux rayons RFR aux tumeurs cérébrales et des glandes surrénales des rats.


Le RFR pour son abréviation anglaise Radiofrequency Radiation correspond au rayonnement que produit un téléphone mobile. Les recherches ont trouvé que les rates et leurs petits étaient plus maigres quand ils étaient exposés à de hauts niveaux de radiation durant la grossesse et l'allaitement.


Avant de vous débarrasser de votre téléphone, ce que vous ne ferez d'ailleurs probablement pas, l'étude donne certains avertissements :


Les rats exposés aux rayons des téléphones réagissent différemment de vous, à moins que vous n'ayez un smartphone gigantesque ou soyez couvert 24/24h d'une douzaine de téléphones. Le taux de rayonnement était significativement moins élevé que ce que vous recevez quotidiennement.


Pour les femelles rats, les scientifiques n'ont pas trouvé de lien certain avec le risque de cancer comme c'est le cas pour les mâles. Et vous n'êtes sans doute pas un rat mâle.


Les recherches n'ont pas données de résultats très alarmants sur la santé humaine. Cependant, les rayons de radiofréquence ne sont pas non plus totalement anodins. Ce n'est pas compliqué de se souvenir que le téléphone reste un appareil non humain, même si l'on peut lui parler, qu'il peut nous réconforter. De la même manière que l'on ne fait pas de câlins à un micro-onde, il vous faut rester prudent vis à vis d'une machine.


De plus, l'on utilise de plus en plus pour de plus en plus de choses notre téléphone portable, sans comprendre à l'avance des potentiels répercussions sur la santé. Comme le montre l'étude publiée, ce peut prendre beaucoup de temps pour rendre compte des conséquences qu'auront les rayonnements de radiofréquence. Les téléphones ont aussi beaucoup changé depuis le commencement des recherches : les scientifiques se penchaient sur des téléphones en 2G, 3G. Avant de donner des conclusions définitives allant dans telle ou telle direction, il va falloir que plus d'études soient faites sur les potentiels dommages sur la santé.


Il faudrait prendre quelques précautions, en voici dix :


  1. Tenez votre téléphone le plus loin possible de votre corps et de votre tête.

  2. Vérifiez où se trouve votre mobile avant d'aller vous coucher.

  3. Utiliser le haut-parleur ou des écouteur dès que possible.

  4. Essayer de ne pas l'utiliser quand le réseau est faible : si il n'y a qu'une ou deux barres de réseau, le téléphone cherche d'autant plus à se connecter augmentant ainsi son rayonnement de radiofréquence.

  5. Télécharger le moins possible de fichiers lourds ou de films.

  6. Se renseigner sur le niveau de radiation de votre téléphone.

  7. Ne pas porter d'écouteurs lorsque ce n'est pas nécessaire.

  8. Activer le mode avion voire éteindre l'appareil lorsque cela est possible.

  9. Se méfier des appareils prétendant réduire le champ des rayonnement.

  10. Arrêter d'utiliser si souvent son téléphone.


Les technologies ne sont ni bonnes ni mauvaises. Ce qu'il faut faire, est de privilégier un usage responsable et intelligent de celles-ci. Nous n'avons pas encore assez de données sur les conséquences réelles que pourraient avoir nos téléphones mobiles sur notre santé.

7 vues